Pré-lol-gie ou véritable trilogie ? (Episode 3)

Ou pourquoi la prélogie Star Wars déchire.

Méninge Affranchi

Si ce n’est pas déjà fait, pensez bien à lire les épisode 1 et 2 de cette série d’articles.

« Jar Jar Binks, lumière de ma vie, feu de mes reins. Mon péché, mon âme. Jar Jar Binks : le bout de la langue fait trois petits pas le long du palais pour taper, à trois reprises contre les dents. Jar Jar-Binks »

Vladimir Nabokov (à peu près…plus ou moins… approximativement)

 Sur internet, on ne trouve pas que de la pornographie facile d’accès et des chatons qui affrontent des concombres, nononon. Entre tout ça, l’espace web peut se transformer en d’incroyables lieux d’échange (tels les forums d’antan, mais pas ceux d’Age of Empire) permettant à toutes et à tous de s’exprimer sur d’essentiels sujets. L’un d’eux et pas des moindres étant : Ewoks ou Gungans, qui est le plus moisi ? Et à ce débat d’une profondeur abyssale, je ne participerai pas.

5890814

Il m’en coûte de poser ça là. Mais j’espère ce visuel suffisamment putaclik.

(suite…)

Publicités

News 24 / 15.11.17 / Film-reviews, JDR et suite

Hugh,

Ici Vil. Comme vous avez pu le constater depuis quelques temps, le rythme insoutenable de parution s’est ralenti. Une bonne raison à cela : insoutenable, il l’était réellement. Depuis l’ouverture de ma boutique il y a tout juste un an, et le quota d’heures hebdomadaires qui va avec, il est vrai qu’il m’est devenu bien plus difficile de dégager suffisamment de temps pour écrire 20 pages word par semaine comme c’était précédemment le cas.

Pourtant je lis plus qu’avant, ma PAL ne cesse de diminuer – je n’ai jamais connu ça – et je dois bien avoir 9 à 10 ouvrages en attente d’une critique sur ces terres. C’est dire. Cependant, vous le savez, j’aime écrire et j’aime encore plus passer du temps à donner mon avis, sinon ce site n’existerait pas. Non pas que je le trouve supérieur ou quoi que ce soit mais le fait de formuler par écrit un avis construit sur un sujet précis (en l’occurrence ici, bien souvent, un bouquin ou un film) force à affiner celui-ci afin d’être le plus pertinent possible.

Mais gardons la justification de la critique pour plus tard – et j’espère de façon largement plus formelle et profonde – pour arriver au sujet qui nous intéresse aujourd’hui.

Enfin, je me lance dans la co-organisation d’une convention dijonnaise de JDR au printemps prochain, dont le visuel à été réalisé par l’incroyable Melchior Ascaride (comme pour le Colloque du Héros). C’est du lourd, mais on vous en reparlera plus en détail un peu plus tard !

ConvenSongeWeb

Avec un sous-titre accrocheur comme ça, il faut s’attendre à y croiser madame la sous-préfète je pense.

(suite…)

Pré-lol-gie ou véritable trilogie ? (Episode 2)

Ou pourquoi la prélogie Star Wars déchire.

Méninge Affranchi

Si ce n’est pas déjà fait, pensez bien à lire l’épisode 1 de cette série d’articles.

La première partie de cet article a, semble-t-il, attisé les passions, ce qui est fort réjouissant. Ce qui va suivre va sûrement, espérons-le, faire mieux. Il convient de signaler dans cette introduction que tout ce que je raconte ici est certainement subjectif, et que j’aime la prélogie Star Wars peut-être plus que la trilogie originale et certainement plus que les nouveaux opus.

Rangez vos fourches, j’essaie de lancer un message d’amour et de paix. J’imagine volontiers que tout dépend ce qu’on recherche dans un film, et comment nous l’avons découvert, ce film. Ici je n’essaie pas de dire pourquoi j’aime la prélogie – ce serait aussi inutile que peu pertinent – mais pourquoi je la trouve passionnante. Et si cela invite au débat, eh bah c’est cool.

Bref on reprend.

DSC_6671

La Force, c’est que même en miniature, Natalie reste Natalie.

(suite…)