Jeux de Plateau

Tests de Jeux de Plateau.

Edito 10.16 / L’Infâme Jé

Verbum Cleptere

L’Infâme Jé

Bonjour,

Je ne suis pas mort, on m’a pas niqué ma mère car j’ai dit bonjour. Ainsi, en un mot comme en quatorze, mon inactivité pour poster des trucs sur ce site pourtant si classe [#sucelefaquinpendantquilesttiède] tient simplement à une putain de flemme.

Behn oui ! Ecrire c’est compliqué, parfois un peu fastidieux et quand on a envie de pondre des trucs biens on peut pas se permettre de faire genre on donne son impression sur le goût de telle ou telle pizza surgelée. Tout ça pour dire que pour créer un truc qui a vraiment une bonne substance et bien il faut avoir un truc qui vous motive ! Zartec ! J’ai inventé l’eau tiède avec cette dernière phrase ! J’espère que vous arriverez à vous en remettre parce que c’est quand même pas rien.

Si vous ne connaissiez pas Vald, je vous invite à cliquer ici pour une claque de pertinence sociale.

Si vous ne connaissiez pas Vald, je vous invite à cliquer ici pour une claque de pertinence sociale. (et aussi pour comprendre l’introduction)

(suite…)

Gloom

Gloom

Keith Baker

« Ma vie c’est d’la merde ! »

Vous avez déjà tous entendu cette réplique – parfois suivi de la mention « et je l’échangerais bien contre celle du roi du Maroc » – ou peut-être l’avez vous prononcée vous-même. Partant de là, trois voies s’ouvrent à vous.

Et quand je dis trois choix, je ne dis ni deux, ni quatre, mais bien trois, car trois est le chiffre qui doit être compté, et le chiffre qui doit être compté est bien trois. Cinq ne convient pas. Et une fois que vous avez atteint le nombre trois, qui est le troisième nombre, il se passe quelque chose en rapport avec le titre de cet article. Et si vous n’avez pas compris le délire sur le trois, cliquez ici.

Gloom, c'est un peu La Famille Adams des gens qui n'ont pas envie de faire souffrir leur vraie famille. Parce que si c'était le cas, ils ne joueraient pas à Gloom, mais à GTA à Fleury.

Gloom, c’est un peu La Famille Adams des gens qui n’ont pas envie de faire souffrir leur vraie famille. Parce que si c’était le cas, ils ne joueraient pas à Gloom, mais à GTA à Fleury.

(suite…)