Théma

Bryan Singer & les super-héros

Brian Singer & les super-héros

Bryan Singer

Yop. C’est le Lemming. J’avais laissé seul le Vil Faquin depuis un petit moment. Vous me direz, il est tout de même le Président Directeur Général et principal actionnaire de la Faquinade, il a dû tenir le coup. Mais hélas, aussi vil soit il, il reste un despote vaguement humain qui a besoin de ses sous-fifres et sbires pour exister, et du coup je reviens. J’en profite donc pour pondre un article des entrailles de ma cervelle, et qui j’espère apportera un petit peu de joie en ce monde. En effet, pour vous plaire, cher lecteur que je pointe de mon plus beau doigt, nous n’allons pas larmoyer devant les retrouvaille d’un Faquin avec son cousin de Lemming [ndlf : ouais parce que Lemming et Faquin sont cousins, #Mafiaquinade], mais parler du sujet qui hante l’internet mondial, les cour des écoles, collèges, lycées et prisons : les super-héros au cinéma. C’est ce qu’on appelle du populisme. Je vais essayer d’apporter un point de vue un petit peu nouveau sur la question. Je dis bien essayer. Pas de garantie. Même pas sur le ticket de caisse.

Comme Vil Faquin le sait (peut-être), je ne suis pas friand de super-héros. Cependant, j’affectionne tout particulièrement le cinéma de l’un des grands manitous du genre : Bryan Singer. Il a inauguré la saga  X-Men (crée par Stan Lee et Jack Kirby) au cinéma, et signé l’un des films Superman le plus incompris qui soient ; Superman Returns. Ses films sont symptomatiques des différentes tendances du genre super-héroïque, et de son évolution au fil des dernières décennies. Et c’est là tout notre sujet.

Singer the director

Bryan Singer, contrairement à son nom mensonger, n’est pas chanteur, mais bien réalisateur.

(suite…)

Publicités