Stéphane Mouret

Vilaines Romances (Le Club Diogène)

Vilaines Romances (Le Club Diogène)

Stéphane Mouret & Jérôme Sorre

Nous inaugurons aujourd’hui le mois d’Août avec cet événement dans lequel le petit monde de la Faquinade se lance : « Août, c’est nouvelle coûte que coûte ! » et j’en parle , avec une proposition en toute fin d’article notamment.

C’est pourquoi, pour ma première chronique novelliste, j’ai décidé d’aller à la fois dans un milieu littéraire que je ne connais pas suffisamment et dans une forme d’écriture que je ne maîtrise pas vraiment : le fantastique dans la nouvelle. Bien entendu issue d’auteurs contemporains, des bougres qui me semblent par ailleurs fort sympathiques vous verrez, la série de nouvelles du Club Diogène a une histoire presque aussi intéressante que le parcours des personnages qui s’animent dans ses lignes !

Les auteurs, sur lesquels vous pouvez en apprendre plus sur le site de l’éditeur, sont a priori de doux dingues bien en phase l’un avec l’autre pour nous livrer ces histoires mêlant fantastique et horreur, surnaturel et une part d’ambiance lovecraftienne dans de très courts écrits (même pour des nouvelles) prenant place dans le Paris de la fin du XIXème siècle, aux alentours de 1880-1890.

Elle est pas si vilaine, la crousti-ghost. Et c'est pas Dean Winchester qui dirait le contraire.

Elle est pas si vilaine, la crousti-ghost. Et c’est pas Dean Winchester qui dirait le contraire.

(suite…)