Presses de la Cité

Le Volcryn (Nightflyers)

Le Volcryn (Nightflyers)
suivi par Nightflyers (Nightflyers) et Event Horizon : le vaisseau de l’au-delà (Event Horizon)

George R. R. Martin

Robert Collector / Paul W.S. Anderson

On m’a souvent demandé pourquoi je ne parlais pas plus d’auteurs très populaires sur ce site. Parfois, même, on me l’a reproché. On me l’a même conseillé afin d’attirer plus de trafic et déchaîner les passions. Bon, je ne vous cache pas que je n’ai pris en compte ni les uns, ni les autres ; après tout je reste un faquin.

Par contre dans mes billets Y F’rait beau voir, j’ai essayé d’aborder des oeuvres plus populaires en les présentant rapidement, notamment avec J.K. Rowling et J.R.R. Tolkien. Mais il en manque, le public exigeant n’est jamais repu, il en veut toujours plus à se mettre sous la dent. Où sont les Asimov ? Où sont les Pratchett ? Où sont les Bernard Henri Levy ?

J’ai plusieurs raisons à cela. Déjà que, si je n’en parle pas, c’est probablement que je n’ai rien à en dire : soit que tout ait été déjà dit ailleurs (et probablement en mieux que ce que je pourrais faire), soit parce que je ne les ai pas lus, ces fameux auteurs [coucou Terry]. Alors si, quand !, je m’attaque à l’un d’entre eux, puisque ça finira par arriver éventuellement [cet anglicisme n’est pas heureux, mais il me plait], j’essaierai de le faire de façon intelligente, pour sortir des lieux communs et des textes rabattus dans tous les sens. Encore une fois, il y a la section Y F’rait beau voir pour cela.

Et aujourd’hui, ce jour est arrivé pour l’ami George Ronald Raymond Reuel Richard Martin. Vous le connaissez pour sa saga fleuve au lent cours et son adaptation à l’écran ? Je vous invite à le découvrir pour une autre de ses oeuvres, beaucoup plus courte mais encore adaptée à l’écran.

Un petit ouvrage qui pulse une écriture qu'on ne qualifierait pas de sensationnelle mais de bigrement efficace !

Un petit ouvrage qui pulse une écriture qu’on ne qualifierait pas de sensationnelle mais de bigrement efficace !

(suite…)

Y f’rait beau voir / La Surprise

La Surprise

Patrick O’Brian

Me revoilà pour une deuxième édition de cette section d’assaut contre l’ignorance littéraire fondamentale. Dans la première, nous avions fait une présentation, que dis-je ?, une success story avec un billet qui avait été moultement apprécié sur Le Silmarillion d’Hubert-Félix Tolkien. Euh… ?

Nous allons donc continuer dans la même lignée. Sauf qu’après un article aussi relayé – non, j’vous assure, j’ai grave halluciné, mais merci les gentils éditeurs de relayer mes billevesées – ça va être dur de tenir la cadence. Du coup, quitte à se casser la gueule niveau audience, autant que ce soit pour présenter un truc complètement différent.

Et là, j’vous assure, on peut pas faire plus différent. On sort du mainstream fantasy-like à la Tolkien, Jackson & Co et on plonge dans du gros roman d’aventure velu, écrit à l’ancienne ET TOUT. Surprise. Le tout en essayant de rester court et concis, j’oublie pas.

En plus, j'veux pas dire, mais l'illustration de couverture, jolie canonnade, elle roxxe du poney.

En plus, j’veux pas dire, mais l’illustration de couverture, jolie canonnade, elle roxxe du poney.

(suite…)