Moutons Electriques

La Fenêtre de Diane

La Fenêtre de Diane

Dominique Douay

Finaliste du Prix Exégète 2016

Cela faisait bien trop longtemps que j’avais l’ouvrage de Dominique Douay sur mes étagères et que je devais prendre le temps de le lire. Bon, ça c’était il y a bien six mois.

Depuis, l’ouvrage est lu, mais je n’arrive pas à trouver quoi en dire. Ou plutôt si : j’ai énormément à en dire mais je ne sais juste pas comment tourner tout ça.

Et puis est venu le temps du premier juillet, celui où l’on annonce fébrilement les finalistes du Prix Exégète et où l’on se dit que, flûte, quoi qu’il arrive, on ne peut pas ne pas y faire figurer La Fenêtre de Diane.

Du coup, comme dirait Karadoc : « Eh ouais mémé, t’es bien mouchée ! » et on est obligé d’en faire un article, que l’on aimerait absolu et conséquent tant l’ouvrage dépasse par sa portée bien des autres sur lesquels nous nous sommes répandus ici.

« Et toc, remonte ton slibard, Lothar ! » conclurait alors Perceval.

39 ans les séparent et pourtant...

39 ans les séparent et pourtant…

(suite…)

News 19 / 2.7.16 / Prix Exégète 2016

Hugh,

Deux ans. Bon, si la première année on aura été surpris, cette fois-ci, on ne peut pas vraiment dire que ce soit le cas. On l’avoue sereinement : on l’avait un peu vu venir. Ho, et, une chose. Vous pouvez fêter cet anniversaire avec nous avec le hashtag #‎AllHailLaFaquinade !
L’an passé j’ai fait une déclaration sur laquelle je souhaiterais revenir. Faire un démenti, si vous préférez. J’avais parlé trop vite. J’avais dit :

Vous rendez compte ? C’est dingue. 20.500 visites en même pas un an, 100 articles et 840 commentaires, 272 abonnés, les chiffres nous donnent le tournis et sont devenus bien trop importants pour être conceptualisés par un esprit aussi faible que celui du Vil Faquin, pour ne citer que lui.

Hum. Bon. Alors. Disons qu’aujourd’hui on est à 43.000 visites (x2 et plus), 187 articles (oui, j’ai eu un mois de relâche), 1.814 commentaires (x2.5) et plus de 850 abonnés (x3.5) et on commence à ne plus savoir où donner de la tête ! Encore une fois, comme l’an passé, on ne peut que vous dire Merci ! Cette année, c’est celle de notre premier prix littéraire, de nos premières conférences mais aussi de la naissance de notre chaîne youtube, des premières publications du Faquin (fiction, essais, jeu de rôle…) ! Mais c’est aussi celle de l’échec provisoire du Colloque du Héros, qui reviendra très fort !

Du coup, comme l’an passé, on profite de notre anniversaire pour donner de l’amour autour de nous et notamment grâce au Prix Exégète ! Comme l’an passé, on se munit d’un visuel qui claque sa race, signé Salomé, qui s’appuie sur les travaux de Gaths Design.

Vous voulez en savoir plus ? C’est dans la suite !

Résultats 2016

Exegete-WEB (suite…)

Interview de Mathieu Rivero / 7.2.16

Interview de Mathieu Rivero.

A lire : Edito sur la fanfiction,
La Voix brisée de Madharva.

Présentation

Bonjour, t’es qui ? Je suis Mathieu Rivero. Quand j’étais gosse, je voulais être inventeur. Depuis, on m’a dit que ça s’appelait ingénieur, ça m’a paru moins sexy. Si j’avais fait carrière dans les sciences, j’aurais opté pour la médecine. Bien que né à Paris, je voue pour cette ville un certain désamour. Et j’ai toujours raconté des histoires, à moi et aux autres, en jouant à Hero Quest avec les copains ou quand on se baladait dans les bois. Plus tard, devant des tables de jeu de rôle, et encore plus tard, dans les livres. J’aime la pluie à grosses gouttes l’été, l’orage qui la précède aussi. Et puis les jeux de société, mais ça n’a rien à voir. Bref, je suis un être humain lambda, pas plus intelligent que la moyenne (je crois).

Ca va ? J’veux dire la vie, la famille ? La vie va carrément bien. Je ne me plains pas. On sait tous que la vie est moche, mais il s’y passe quand même assez de chouettes choses pour avoir le sourire tous les jours. Et en tant que métis vivant dans un pays occidental riche, je suis un peu en mode facile.

Et sinon, tu as un vrai métier ? Euh… Ouais. De formation, je suis traducteur anglais/français. Je traduis de temps en temps, mais le plus clair de mes journées est investi dans deux autres occupations : l’enseignement et le jeu de société (que je critique sur www.ludovox.fr). Panacher ces trois jobs en plus de l’écriture relève du jonglage, mais avec un peu de discipline, on s’y fait.

Live if life. When we all give the power We all give the best Every minute of an hour Don't think about the rest And you all get the power You all get the best When everyone gets everything And every song everybody sings

« Live if life. When we all give the power / We all give the best / Every minute of an hour / Don’t think about the rest / And you all get the power / You all get the best / When everyone gets everything / And every song everybody sings. »

(suite…)

Edito 3.16 / Mathieu Rivero

Réécrire un mythe et réécrire Harry Potter, quelle différence ?

[ou une réflexion sur cette tendance mal-aimée qu’est la fanfiction]

Quand le Faquin m’a proposé cette tribune, je me suis demandé sur quoi j’allais écrire. En tant qu’auteur, plein de choses me passionnent, tant sur les aspects techniques du métier que sur ses côtés politiques. Mais j’aurais l’impression de donner des leçons, d’être un peu dogmatique. Du coup, je vais vous parler de tout autre chose aujourd’hui.

Il est une question qu’on ne m’a jamais posée. Jamais.

Or et Nuit, le roman que j’ai publié l’an dernier chez les Moutons Électriques, parle de Shéhérazade une fois qu’elle a raconté ses Mille et Une Nuits et quitté son palais pour fuir son mari et voir le vaste monde. Souvent, on me demande pourquoi Shéhérazade. Pourquoi elle. J’ai plein de réponses à fournir sur ça : elle permet d’ancrer le récit dans le conte, elle donne du liant à l’histoire, elle justifie le contexte oriental, entre autres.

Mais du coup, on ne me demande jamais ce que je pense de la fanfiction.

Ça y est, le gros mot est lâché. J’ai dit fanfiction. Oui, le truc qui a vaguement mauvaise presse sur tout l’internet.

S'emparer de l'oeuvre originale pour se l'approprier et lui rendre un hommage. Parole aux lecteurs.

S’emparer de l’oeuvre originale pour se l’approprier et lui rendre un hommage. Parole aux lecteurs.

(suite…)

News 17 / 26.12.15 / Lire en Fêtes

Hugh,

Ici Vil. Après une absence de presque quatre mois sur le sujet des news made in La Faquinade, sur les évolutions futures du site ou ses grandes accointances à venir, je reviens vers vous… en ce moment décisif, comme dirait un vieux barbu de mes amis.

Alors, avec la flemme des Fêtes de fin d’année, je profite de ce samedi pour squizzer l’habituel article et prendre un peu de répit, histoire de calmer ma crise de foie et profiter un peu des présents d’une famille formidable en les usants sur les terrains boueux de ma merveilleuse Bourgogne natale.

Et si vous avez l’impression que je raconte ma life au lieu de rentrer dans le vif du sujet, non seulement vous avez raison mais en plus je m’en vais vous balancer les résultats du concours donné sur les réseaux sociaux pour me faire pardonner. PAF ! Foi de Faquin !

Lire en Fêtes, c'est ça : offrir des lectures aux lecteurs ! All hail!

Lire en Fêtes, c’est ça : offrir des lectures aux lecteurs ! All hail!

(suite…)