Mark Downham

Cyberpunk – 1988

Cyberpunk – 1988

Mark ‘Vague Downham

Originellement programmé pour octobre, l’événement La Rentrée des Cartables débutera un peu plus tôt sur La Faquinade. Aujourd’hui en fait. Comme je l’expliquerai d’ici à une semaine dans une news consacrée, cet événement aura pour but de profiter -sauvagement – de la rentrée universitaire pour vous enjoindre, à notre suite de vous plonger dans un essai, aussi court soit-il, en relation avec nos thématiques (culture geek, littératures de l’imaginaire, SFFF…).

Alors, au vu du premier tome, on peut se dire que je vais commencer doucement. On ne peut guère plus se tromper. Pour tout vous dire, je pensais lire ces 60 pages en… quoi… allez… disons deux jours en décousant bien ma lecture. Au final cela fait bientôt plus d’une semaine que je suis dessus. Et quand je dis dessus, c’est au moins une heure et demi tous les soirs, 5 à 6 fois par semaine.

Comment diable un si petit tome a-t-il pu retenir aussi longtemps un faquin tel que moi ? Hé bien… Peut-être parce que le propos en est d’une complexité rare, où chaque mot savant s’accompagne de son pendant néologique et où tout n’est rien et rien est tout.  C’est pourquoi, plutôt que de vous présenter une critique habituelle, je vais vous proposer une aide de lecture, qui, si la vie était bien faite, il faut bien l’admettre, aurait du être dispensée lors trois longues journées d’études dans un séminaire se tenant sous le métro moscovite. Mais la vie n’est pas une douce promenade au bord de la Méditerranée.

Heureusement d’ailleurs, je préfère largement la Mer du Nord.

Bienvenue dans le Métrophage. Lobotomie par exposition au Vidéodrome tous les jours à 6:00 AM. Réservez vos places !

Bienvenue dans le Métrophage. Lobotomie par exposition au Vidéodrome tous les jours à 6:00 AM. Réservez vos places !

(suite…)