Héros

Entretien avec Laurent Aknin

Entretien avec Laurent Aknin

Entretien entre le Vil Faquin et Laurent Aknin
enregistré le 24 mars 2016.

(suite…)

Edito 5.15 / Frédéric Wittner

Méchants et héros

(ou des nouveaux héros)

En 2007-2008, la Bibliothèque Nationale de France consacrait une exposition aux héros. D’Achille à Zidane. L’intitulé pouvait en refroidir certains. Signe des temps, les stars de foot étaient perçues comme « les héros de demain » (sic). Mais il n’est pas nouveau d’aduler les sportifs. Peu importe. L’expo était, comme souvent à la BnF, bien ficelée.

Les héros, donc. Les héros, dont les exploits ont traversé les âges. Ulysse. Thésée. Lancelot. James Bond, Superman… (Notez que, dans le temps, la légende de Lancelot et des chevaliers de la Table Ronde est plus éloignée de celle d’Ulysse que de Superman, qui s’envola pour la première fois en 1938) Ces personnages exceptionnels nous fascinent. Saurait-il y avoir un obstacle pour les arrêter ? Un véritable héros triomphe de tout. Surmonte l’impossible. Dieu pour les hommes, mais homme pour les dieux. Les Grecs et les Romains en avaient fait logiquement… des demi-dieux. Mais en définitive, si loin du commun des mortels.

Si forts. Si vaillants. Si beaux. Si courageux. Si parfaits… Pour sûr, les grands de ce monde, et de notre imaginaire méritaient bien une exposition à la BnF. Mais je vais vous dire : ce fut d’une grande injustice, et personne ne s’en est rendu compte !

En effet, les « héros » ne seraient jamais devenus ce qu’ils sont sans antagonistes. Sans épreuves à surmonter. Sans ennemis sur lesquels triompher. En somme, et pour caricaturer, les héros ne seraient rien sans les « méchants ». Ils leur doivent tout.

Voilà un héros auquel on peut s'identifier, dont on peut comprendre la vision de la réalité, de l'ordre des choses... Comment ça, j'ai dit héros ?

Voilà un héros auquel on peut s’identifier, dont on peut comprendre la vision de la réalité, de l’ordre des choses… Comment ça, j’ai dit héros ?

(suite…)