Denoël

News 21 / 30.8.16 / Résultat Prix Exégète 2016

Hugh,

Ici Vil. Deux mois après l’annonce et 30 jours après le début des votes publics, nous revoici donc avec un nouveau billet afin de conclure la formidable épopée 2016 du Prix Exégète et pour symboliser la rentrée de La Faquinade.

Avec plus de 600 visites uniques et près de 200 partages directs, l’édition 2016 continue sur la bonne lancée de celle de 2015 avec notamment 345 votes lancés sur l’application dédiée.

Mais comme vous n’êtes évidemment pas bigleux, habiles lecteurs, vous aurez déjà aperçu ci-dessous que le Lauréat 2016 du Prix Exégète est :

PIGEON, CANARD ET PATINETTE, par Fred Guichen.

Résultat du Prix Exégète 2016 !

Résultat du Prix Exégète 2016 !

(suite…)

Publicités

NEWS 20 / 2.8.16 / Votation Prix Exégète 2016

Hugh,

Ici Vil. Il est venu le temps des plaquages cathédrales, le monde est entré dans un nouveau millénairesime. [la jolie jeune nymphe nue relisant par-dessus mon épaule me signale que mes intros sont toujours pourries, obscures et parfois même cryptiques mais toujours nulles. Mais là j’ai le droit, il y a trop de level dans le reste de l’article, ça compensera.] Bref, en un mot comme en soixante-dix : il est l’heure de voter pour participer à la désignation du Prix Exégète 2016 !

Dans mon article début juillet je vous annonçais les cinq finalistes du prix :

Quel texte succédera à La Route de la Conquête de Lionel Davoust ? Haha ! Mystère et boule de shit.

Pour voter, camarades lecteurs, c’est dans la suite de l’article.

Résultats 2016

Une affiche qu'elle est bien joulie !

Une affiche qu’elle est bien joulie !

(suite…)

News 19 / 2.7.16 / Prix Exégète 2016

Hugh,

Deux ans. Bon, si la première année on aura été surpris, cette fois-ci, on ne peut pas vraiment dire que ce soit le cas. On l’avoue sereinement : on l’avait un peu vu venir. Ho, et, une chose. Vous pouvez fêter cet anniversaire avec nous avec le hashtag #‎AllHailLaFaquinade !
L’an passé j’ai fait une déclaration sur laquelle je souhaiterais revenir. Faire un démenti, si vous préférez. J’avais parlé trop vite. J’avais dit :

Vous rendez compte ? C’est dingue. 20.500 visites en même pas un an, 100 articles et 840 commentaires, 272 abonnés, les chiffres nous donnent le tournis et sont devenus bien trop importants pour être conceptualisés par un esprit aussi faible que celui du Vil Faquin, pour ne citer que lui.

Hum. Bon. Alors. Disons qu’aujourd’hui on est à 43.000 visites (x2 et plus), 187 articles (oui, j’ai eu un mois de relâche), 1.814 commentaires (x2.5) et plus de 850 abonnés (x3.5) et on commence à ne plus savoir où donner de la tête ! Encore une fois, comme l’an passé, on ne peut que vous dire Merci ! Cette année, c’est celle de notre premier prix littéraire, de nos premières conférences mais aussi de la naissance de notre chaîne youtube, des premières publications du Faquin (fiction, essais, jeu de rôle…) ! Mais c’est aussi celle de l’échec provisoire du Colloque du Héros, qui reviendra très fort !

Du coup, comme l’an passé, on profite de notre anniversaire pour donner de l’amour autour de nous et notamment grâce au Prix Exégète ! Comme l’an passé, on se munit d’un visuel qui claque sa race, signé Salomé, qui s’appuie sur les travaux de Gaths Design.

Vous voulez en savoir plus ? C’est dans la suite !

Résultats 2016

Exegete-WEB (suite…)

Y F’rait Beau VOir – L’Or

L’Or

Blaise Cendrars

L’or est un élément chimique de symbole Au (du latin aurum) et de numéro atomique 79. Il s’agit d’un métal précieux très recherché et apprécié sous forme de parures ou de pièces de monnaie depuis l’aube des temps historiques. Ce métal au naturel se présente sous forme de pépites, qui peuvent avoir été réduites en poudre ou en paillettes, par érosion mécanique. Les diverses formes de sa répartition à l’état natif sont le filon, l’inclusion dans les roches ultrabasiques, les dépôts alluvionnaires résultant de l’érosion fluviale des roches mères.

Voilà, merci bonsoir, emballé c’est pesé, ite soupa est. Vous n’aimez pas la soupe ? Bon, alors vous pouvez rester un peu qu’on discute de ce qui nous rassemble aujourd’hui.

Pour finir ce court mois de juillet – court en termes de publications sur La Faquinade, on se comprend -, je déterre la section Y F’rait Beau Voir, lancée en janvier et qui vous présente chaque mois, de façon succincte, un ouvrage à lire ou relire. Et dans celui du mois, on va en profiter pour lancer une thématique qui va nous suivre un petit bout de temps, de même que préfigurer un nouveau format d’articles qui arrivera dès le mois prochain.

On est donc parti sur un chouette roman, un poil ancien, mais toujours aussi bon. Et puis, grâce à Wikipedia, vous aurez appris quelques caractéristiques de ce précieux métal.

Un ouvrage qui a vécu, a probablement voyagé et essuyé de beaux aléas. A l'image de son héros, et de son auteur. Mais ça, je le dis plu bas.

Un ouvrage qui a vécu, a probablement voyagé et essuyé de beaux aléas. A l’image de son héros, et de son auteur. Mais ça, je le dis plus bas.

(suite…)