Ayerdhal

Le Volcryn (Nightflyers)

Le Volcryn (Nightflyers)
suivi par Nightflyers (Nightflyers) et Event Horizon : le vaisseau de l’au-delà (Event Horizon)

George R. R. Martin

Robert Collector / Paul W.S. Anderson

On m’a souvent demandé pourquoi je ne parlais pas plus d’auteurs très populaires sur ce site. Parfois, même, on me l’a reproché. On me l’a même conseillé afin d’attirer plus de trafic et déchaîner les passions. Bon, je ne vous cache pas que je n’ai pris en compte ni les uns, ni les autres ; après tout je reste un faquin.

Par contre dans mes billets Y F’rait beau voir, j’ai essayé d’aborder des oeuvres plus populaires en les présentant rapidement, notamment avec J.K. Rowling et J.R.R. Tolkien. Mais il en manque, le public exigeant n’est jamais repu, il en veut toujours plus à se mettre sous la dent. Où sont les Asimov ? Où sont les Pratchett ? Où sont les Bernard Henri Levy ?

J’ai plusieurs raisons à cela. Déjà que, si je n’en parle pas, c’est probablement que je n’ai rien à en dire : soit que tout ait été déjà dit ailleurs (et probablement en mieux que ce que je pourrais faire), soit parce que je ne les ai pas lus, ces fameux auteurs [coucou Terry]. Alors si, quand !, je m’attaque à l’un d’entre eux, puisque ça finira par arriver éventuellement [cet anglicisme n’est pas heureux, mais il me plait], j’essaierai de le faire de façon intelligente, pour sortir des lieux communs et des textes rabattus dans tous les sens. Encore une fois, il y a la section Y F’rait beau voir pour cela.

Et aujourd’hui, ce jour est arrivé pour l’ami George Ronald Raymond Reuel Richard Martin. Vous le connaissez pour sa saga fleuve au lent cours et son adaptation à l’écran ? Je vous invite à le découvrir pour une autre de ses oeuvres, beaucoup plus courte mais encore adaptée à l’écran.

Un petit ouvrage qui pulse une écriture qu'on ne qualifierait pas de sensationnelle mais de bigrement efficace !

Un petit ouvrage qui pulse une écriture qu’on ne qualifierait pas de sensationnelle mais de bigrement efficace !

(suite…)

Publicités

Star Ouest

Star Ouest

Collectif

A lire sur ça.

Voilà un petit bout de temps déjà que Dionysos, du Bibliocosme, bénévole sur le salon ImaJn’ère, organisé par l’association éponyme,  m’avait proposé de me faire parvenir l’anthologie dudit salon afin d’en parler sur La Faquinade. J’avais bien entendu accepté et puis, vous savez ce que c’est : les lignes éditoriales pleines et le manque de temps, puis les vacances approchant, j’ai fini par repousser la critique du bouzin jusqu’à ce fameux mois qui nous occupe aujourd’hui, avec son thème cocasse et chantant : Août, c’est nouvelles coûte que coûte !

Un mois entamé, je le rappelle, avec notre dernier article sur Le Programmeur de Mémoire de Jessica Brody, petite nouvelle parue gratuitement chez le Diable Vauvert et qui nous a permis de réfléchir sur la place de la nouvelle dans l’édition, une réflexion idéale pour lancer ce mois.

Star Ouest est donc un ouvrage collectif, idéal pour entrer dans le vif du sujet, une anthologie regroupant à la fois novices, habitués du genre et auteurs reconnus, elle nous emmène dans un univers à la mode ces temps-ci : le space western, qui sera également la thématique reine de la Convention Octogônes, à Lyon le premier week end d’octobre. Quand on vous dit qu’on est dans l’move !

« Un Être solitaire sous les pluies d’étoiles filantes des confins, Il veille au grain. Tout ce sur quoi Son regard se pose est en Sa Sainte Garde. » – Elégie à Sa Sainteté Patounator.

(suite…)