Séries B/Z

Tout est dans le titre.

Le Loup-Garou (The Wolf-Man)

Le Loup-Garou (The Wolf Man)

 George Waggner

Voulant m’intéresser à autre chose qu’aux années 1980-1990, j’ai choisi aujourd’hui de pondre un papier sur un classique pur jus. Pourquoi classique ? Car nous allons parler d’un film qui a posé les bases de toute une mythologie au cinéma, celle du loup-garou. Mais aussi car il s’agit d’un film de 1941 qui a su être plus qu’une larme dans des océans de temps et ne pas être oublié. Nous allons nous intéresser au Loup-Garou produit et réalisé par George Waggner, ainsi que par l’immense studio Universal.

Pour des raisons purement pratiques, j’utiliserais le titre d’origine The Wolfman, qui se traduirait d’ailleurs plus comme L’Homme Loup que Le Loup-Garou. Le studio Universal a eu, entre les années 1930 et 1940, une production presque industrielle de film de monstres, comme Dracula ou Frankenstein. Certains de ses nombreux films resteront comme des classiques et des références dans le domaine et The Wolfman en fait partie. Maintenant que nous avons bien introduit, fonçons joyeusement au cœur du sujet.

La galerie des horreurs.

La galerie des horreurs.

(suite…)

Course à la mort de l’an 2000

Course à la Mort de l’an 2000 (Death Race 2000)

Paul Bartel

Bonjour à tous. Pour mon deuxième article, j’ai choisi un sujet pour lequel j’ai de l’affection. Nous allons parler de vielle série B, de voitures qui roulent vite et de futurs lointain. En effet, aujourd’hui, c’est l’heure de Course à la mort de l’an 2000 de Paul Bartel et produit par Roger Corman. Le film, sorti en 1975 avec David Carradine et Sylvester Stallone (tout jeunot à l’époque) est un film sportif de science fiction. Je ne vois pas comment mieux le décrire.  Nous allons donc parler du film en lui-même, puis je m’éloignerai un peu du sujet pour voir plus grand (parce que j’aime ça) et nous parlerons de Roger Corman, seigneur de la série B, à qui le cinéma doit plus de choses qu’il ne le croit.

Tout est dit. En plus, La Crampe, elle a grave la classe.

Tout est dit. En plus, La Crampe, elle a grave la classe.

(suite…)

Invasion – Los Angeles (They Live)

Invasion Los Angeles (They Live)

John master Carpenter

Invasion Los Angeles sort en 1988. Le titre d’origine, They Live, est bien plus évocateur.  Il arrive donc a la fin de la Guerre Froide. John Carpenter l’a réalisé dans une période calme de sa carrière, avec un budget riquiqui (2 millions).  Pourquoi ce film ? Parce que. Parce qu’il est hyper drôle dans son aspect nanardesque total, les acteurs élargissant considérablement ce qu’on peut appeler leu « jeu » par leur manque évident de talent, mais pas d’investissement. Mais aussi car il représente parfaitement le cinéma de ce maître qu’est John Carpenter. C’est en effet un film horrifique et fantastique comme presque tous ses films, avec un aspect de l’horreur à la fois minimaliste et baroque. Ensuite c’est un film de cowboys, très westernian, où le Jean Levi-S, les Harley Davidson et l’esprit de l’aigle sont omniprésent. Et enfin c’est un film complètement engagé avec un message politique résolument à gauche.

Voyons donc ces trois aspect, comment ils sont présents dans le film et comparer avec les autres films de Carpenter – et pourquoi pas vous donner envie de les voir tous ? Hein ? Pourquoi pas ! Mais avant une petite bio de John. Et puis, comme nous, ici à la Faquinade, on aime beaucoup de travail d’un certain Fossoyeur, nous vous conseillons les visionnages de ses vidéos sur La Peur au Cinéma, Halloween 3 et New York 1997.

Affiches du Film à sa sortie en cinéma et à sa sortie en DVD.

Affiches du Film à sa sortie en cinéma et à sa sortie en DVD.

(suite…)