News 24 / 15.11.17 / Film-reviews, JDR et suite

Hugh,

Ici Vil. Comme vous avez pu le constater depuis quelques temps, le rythme insoutenable de parution s’est ralenti. Une bonne raison à cela : insoutenable, il l’était réellement. Depuis l’ouverture de ma boutique il y a tout juste un an, et le quota d’heures hebdomadaires qui va avec, il est vrai qu’il m’est devenu bien plus difficile de dégager suffisamment de temps pour écrire 20 pages word par semaine comme c’était précédemment le cas.

Pourtant je lis plus qu’avant, ma PAL ne cesse de diminuer – je n’ai jamais connu ça – et je dois bien avoir 9 à 10 ouvrages en attente d’une critique sur ces terres. C’est dire. Cependant, vous le savez, j’aime écrire et j’aime encore plus passer du temps à donner mon avis, sinon ce site n’existerait pas. Non pas que je le trouve supérieur ou quoi que ce soit mais le fait de formuler par écrit un avis construit sur un sujet précis (en l’occurrence ici, bien souvent, un bouquin ou un film) force à affiner celui-ci afin d’être le plus pertinent possible.

Mais gardons la justification de la critique pour plus tard – et j’espère de façon largement plus formelle et profonde – pour arriver au sujet qui nous intéresse aujourd’hui.

Enfin, je me lance dans la co-organisation d’une convention dijonnaise de JDR au printemps prochain, dont le visuel à été réalisé par l’incroyable Melchior Ascaride (comme pour le Colloque du Héros). C’est du lourd, mais on vous en reparlera plus en détail un peu plus tard !

ConvenSongeWeb

Avec un sous-titre accrocheur comme ça, il faut s’attendre à y croiser madame la sous-préfète je pense.

REVIEW !

Alors, comme je manquais de temps pour m’épandre ici comme je le souhaitais, j’ai trouvé une nouvelle plateforme sur laquelle je raconte mes saucissonneries. Mais pour ne pas vous faire de tort, habiles lecteurs, j’ai choisi d’orienter les thématiques de cette nouvelle série d’articles sur un sujet nouveau.

J’ai en effet choisi la nouvelle plateforme d’écriture d’articles proposée par Linkedin, réseau social de type professionnel, pour y développer un propos plus réactif à l’actualité cinématographique de genre. Un peu comme les Après-Séance du Fossoyeur de Films, mais sans vidéo, en plus chiant et en moins profond. C’est dire l’absolue nécessité de ce nouveau format.

Plus court et spontané, il me permet de garder le pied à l’étrier tout en ne nécessitant pas la quinzaine d’heures de préparation requise pour les articles sur La Faquinade. De plus, il me permet également de ne pas traiter que des sorties cinéma, mais le monde du cinéma de genre en général (projets alternatifs, courts-métrages web notamment) Et, comme j’arrive à un certain nombre de REVIEW – c’est le nom de ce nouveau format – sur l’année, autant vous en faire part.

Voici une liste exhaustive des Review déployées :

Voilà jusqu’à maintenant. Une sélection plutôt orientée, pas exhaustives des sorties du moment (il manque par exemple Au-revoir là-haut de Dupontel, que je meurs de n’avoir pas encore vu) mais qui représente déjà un petit travail. J’ai également profité de la plateforme Linkedin pour quelques billets plus courts, notamment en forme de coups de gueule sur des points historiques que vous savez m’être chers à travers un autre format, orienté vulgarisation, et intitulé HISTOIRE.

Voilà qui devrait occuper ceux d’entre vous qui m’envoient des mails la nuit, pris d’incroyables crises de manque devant la faible fréquence de parution de nouveaux écrits de ma part ici. Si, si, je vous assure, il y en a. Moult !

Astonishing Loosers

Lors de la convention Octogônes 2017, au Double Mixte de Villeurbanne, une partie des Brigades Chimériques (aux éditions Sans Détour) s’est organisée dans la salle des conférences. En plus des habituelles tables-rondes et conférences auxquelles je participe, nous avons enregistré cette parties afin de vous la retransmettre, sans aucune autre prétention que celle de s’être amusés comme des gosses.

La fine fleur des équipes extra-naturelles de l’Imaginaire lyonnais s’est donnée RDV chez Nous Autres pour essayer de résoudre un mystère bigrement profond. Autant vous dire que c’était pas gagné d’avance. Voici un résumé en forme de teaser de la partie, enregistré au beau milieu de celle-ci lorsqu’un émérite spectateur (qui n’est autre que l’immense (litt.) Alex Nokolavitch) est venu interrompre nos ébats équeutés.

L’enregistrement de cette partie arrivera en 2 morceaux tout bientôt.

  • Maître de jeu :
    Thomas Villain (maître de jeu émérite & fin connoisseur du JDR).
  • Joueurs :
    Victor Fleury (romancier & conférencier) joue Marcel France, « journaliste au paysan moderne », alias Le Coq Français.
    Donovan Potin (réalisateur) joue Honoré Judor, « journaliste au Monde », alias Oeil de Braise.
    Vil Faquin (journaliste web, critique & conférencier) joue Augustus Bagoln, « journaliste à Cigares et Faux-Frais magazine, un journal satirique de l’administration moderne, originaire du Cantal, d’où son accent », alias Andreï Bagolin, policier politique à la circulation, autroproclamé Captain Soviet.
    Raphaël Colson (essayiste & conférencier) joue Régis L’Affluxblanc, « journaliste à Trésor Public Magazine », alias Thomas le Calvaire, inspecteur des impôts plus connu sous le nom de L’Oeil de Bercy.

Joueur du Grenier, gare à toi, les ASTONISHING LOOSERS arrivent !

Vil Faquin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s