Edito 01.15 / Troll et Lune

Entre Troll et Lune

(ou de gérer un magasin comme Trollune)

Mercredi le Vil Faquin me donne la mission suivante :

« Comment gérer un rayon librairie dans un magasin de jeux spécialisé ? Quelle est l’importance de la librairie dans un magasin de loisirs ludiques comme Trollune ? Vous avez trois jours. »

Cela paraissait parfaitement faisable mercredi, et la semaine de travail avait commencé doucement, mais comme de bien entendu, ça n’allait pas le rester. Et donc, on a fait un gros jeudi de travail avec beaucoup d’arrivages et une cinquantaine de nouveautés, un vendredi très agité aussi et le samedi voit beaucoup de clients, mais aussi plusieurs événementiels qui regroupent entre soixante  et quatre-vingts personnes en tout. Et donc, je suis en retard. [ndlf : mais ça va, t’inquiète pas !]

« Enter the lair. »

Je vais commencer par la deuxième partie de la demande, car c’est la partie où la réponse est la plus simple. Notre rayon librairie occupe trente mètres carrés sur cent quarante mètres carrés de surface de vente. Les livres de ce rayon représentent un tiers de nos références actives. Mais la librairie ne produit que douze pour cent du chiffre d’affaire du magasin, et ce, tout en ayant des marges plus faibles que les jeux de société, les figurines ou les jeux de cartes à collectionner. Nous avons une libraire à temps partiel, vingt-quatre heures par semaine et une apprentie libraire qui s’occupent du rayon, mais aussi qui aident sur les autres rayons et la vie quotidienne du magasin. Par contre, nous voulons garder ce rayon, le développer, car cela fait partie de l’identité du magasin. Le magasin s’est fondé sur une identité de trans-média entre les jeux et les littératures de l’imaginaire.

Et maintenant, comment gérer un tel rayon, je commencerai en indiquant ce que nous faisons, puis je donnerai des pistes pour une gestion un peu différente. Nous gérons la librairie comme nos autres rayons, donc sans retours et en prenant les quantités que l’on pense arriver à vendre. Nous faisons une annonce de chaque nouveauté par mail, ainsi que sur nos réseaux sociaux (facebook, twitter…), et nous mettons les livres sur notre présentoir de nouveautés jusqu’à ce qu’ils soient remplacés par des livres plus récents. Ensuite, les livres sont intégrés au fonds de la librairie et rangés au nom de l’auteur, sauf toutes les exceptions comme les livres d’art, les essais et quelques autres. Mais tous les romans adultes hors licences sont dans les mêmes rayonnages, sans tri thématique pour la science-fiction, la fantasy ou le fantastique, sans tri par format ni par éditeurs. Mais après, ce sont nos choix et notre conception du rayon, et cela correspond à l’image que nous voulons pour le magasin.

Le Troll Garou, sous la Lune lyonnaise...

Le Troll Garou, sous la Lune lyonnaise…

Maintenant, ce n’est pas la seule façon de gérer un rayon de librairie dans un magasin de jeu, déjà car vous ne voulez pas obligatoirement avoir plus de huit mille références de livres. Par contre, il est possible d’avoir un stock plus modéré de livres correspondant à des coups de cœur, à des jeux en stock. Par exemple, nous vendons très bien les livres de Lovecraft posés à côté du jeu de rôles L’Appel de Cthulhu, et si ce n’était un problème d’espace nous pourrions faire des zones thématiques sur Tolkien avec les jeux de société, les jeux de figurines, les jeux de rôles, les écrits de Tolkien et les livres autour du Seigneur des Anneaux, par exemple.

La plupart des magasins proposant des figurines Citadel produites par Games Workshop, par exemple, proposent aussi les romans sur les univers concernés, mais ils peuvent commander les livres au même fournisseur que les figurines. Si vous voulez d’autres livres, il faut ouvrir des comptes auprès de fournisseurs de livres, et là ça n’est un choix à faire que s’il est cohérent avec votre offre ou ce que vous voulez faire de votre boutique.  A l’inverse, offrir une sélection de jeux allant du plus jeune âge à des jeux pour adultes dans une librairie, est d’après moi une diversification intéressante.

Yannick, pour Trollune.
31 janvier 2015.

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s