News #5 / 19.8.14 / Bah… euh… Merci ?

Hugh,

Une news sentimentale à écouter là-dessus.

Ici Vil. Je vous ai certes dit que je ne reviendrais pas dans une news avant la fin du mois, mais si vous y croyiez, alors… bah… sérieux ? Malgré tout, si je reviens vers vous en ce moment décisif c’est pour vous aider dans votre lutte contre Sauron. Où un truc du genre. De loin.

Pour dire vrai, je ne viens pas palabrer énormément pour ne rien dire, ce que je fais certes depuis le début de cette news, mais plutôt pour vous remercier. En effet, en lançant ce blog il y a quelques semaines, je ne pensais pas voir un tel engouement ! A l’heure où je vous écris, la Faquinade est forte de 115 commentaires et 1230 visites en seulement sept semaines, ce qui nous fait du 175 visites / semaine, soient 25 visites / jour, tout ça en étalant et sans prendre en compte le démarrage fastidieux. Oui, comme les moutons.

"Toujours plus haut ! Toujours plus fort !" - Comme dirait Olivier Minne.

« Toujours plus haut ! Toujours plus fort ! » – Comme dirait Olivier Minne.

Alors c’est bien gentil, mais ça donne quoi, en chiffres ? Ça donne quelque chose de formidable avec des bâtons et des pays foncés, plus ou moins, mais surtout plus que moins. Et puis il y a eu ce 15 août prodigieux qui, hormis être l’anniversaire de mon ex – qui, astrologiquement, était lionne plutôt que vierge – s’est révélé ma foi prodigieux² ! Quasiment 150 visites en une seule journée, c’était la folie dans les boîtes jaunes quand quelques jours auparavant, on frittait déjà un record !

Cet article peut paraître puéril, faire de la chasse aux vues, toussa, mais en réalité, nous sommes sur les fesses. C’est énorme, ça ne s’explique pas, c’est génial ! En un mois et demi vous avez fait énormément pour le peu que nous fournissons. Alors nous n’osons même pas imaginer quand, dès la fin du mois, l’Imfâme Jé nous alimentera de merveilles ludiques !

On joue à un jeu ? On dit qui c'est qui vient d'où ? Ca s'appelle : "rentre chez toi sale métèque, mais fais des visites quand même." C'est un jeu Français (aux éditions Hortefeu, avec un Add-on signé Valls).

On joue à un jeu ? On dit qui c’est qui vient d’où ? Ca s’appelle : « rentre chez toi sale métèque, mais fais des visites quand même. » C’est un jeu Français (aux éditions Hortefeu, avec un Add-on signé Valls).

Au 15 août donc on avait plein de gens, de plein de pays. nous tenons tout particulièrement à saluer notre ami Rwandais qui passait dans le coin, ton support, même s’il est complètement dingue, nous touche vraiment. Pas autant que celui de ton cousin Burkinabé, mais quand même.

Bref, sinon pour remercier complètement, il faut aussi que nous vous remercions de la publicité que vous nous apportez, volontaire ou non, consciente ou non ! En clair, nous avons pu bénéficier d’une visibilité de plus en plus importante :

  • un lien sur la page éditeur de la Clef d’Argent,
  • un lien sur la page du festival des Intergalactiques de Lyon,
  • un lien sur le forum d’Actu SF,
  • des messages d’encouragement par mail de ces messieurs du Diable Vauvert (à ce propos, dans son article sur Un jour la guerre s’arrêta, Vil a manqué de discernement en ne mentionnant pas l’aspect conte et le pacte de lecture par la-même induit, et il s’en excuse),
  • un lien sur la page de la Librairie Trollune de Lyon (spécialisée dans les littératures de l’imaginaire) à l’initiative de leur libraire, Carlotta, que je salue bien bas, toussa toussa,
  • un retour très positif de la part de la même Clef d’Argent par mail également :

« Merci pour l’article ! Les auteurs vont être contents, c’est toujours très important d’avoir un retour sur ce qu’on fait, et il se fait tellement de chose qu’on a toujours un peu l’importance d’être noyé dans la masse. Ça change des paraphrases de quatrième de couv. avec dico des synonymes (non, pas de noms). »

  • des mails de fans (si je vous jure). Bon okay j’exagère, mais en tout cas des mails de remerciement qui nous vont tous droit au coeur :

« Bonjour. Je me permets de t’écrire parce que j’aimerais, si l’envie t’en dit, discuter avec toi. Tu a l’air d’être quelqu’un de vraiment intéressant, ton blog est très bien écrit, parle de livre qui m’ont souvent touché, tu fais le même métier que moi, bref, je pense que nous pourrions nous entendre. P.« 

"All we are is dust in the wind" disaient les moustachus de Kansas. Nous, libraires, somme la non poussière des livres que nous érotisons.

« All we are is dust in the wind » disaient les moustachus de Kansas. Nous, libraires, somme la non poussière des livres que nous érotisons.

C’est pour ça que je fais le métier de libraire, ou du moins que j’essaie. C’est pour ça que j’ai ouvert ce blog. Toucher les gens. Me faire toucher par les gens. NON. Je vois ce que vous pensez, mais non. Don’t even think about it dude.

Merci à tous ! Encore.

Pour les prochains jours, vous n’êtes pas sans savoir que je passe mon diplôme dans les prochaines semaines et que, par voie de conséquence, je rédige mes trucs. Du coup j’aurais un peu moins de temps à consacrer à ce blog, mais vous aurez quand même vos deux articles semaine (mardi/samedi) mais avec une petite surprise dès samedi avec l’Infâme Jé. Vous remarquerez d’ailleurs la présence dans la barre contextuelle de droite du lien facebook de Duo Decim Scripta, la chaîne vidéo du Leprechaun Burgonde.

N’oubliez pas le concours de nouvelles et à bientôt avec Brûlons tous ces punks pour l’amour des elfes de Julien Campredon à gagner ! Bisous.

Vil Faquin.

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s